Une année d’acquisitions : les Ephémères

Éventail publicitaire de la RATP

Une fois n’est pas coutume, nous avons choisi de vous présenter cette année un éphémère tout à fait contemporain. Il s’agit d’un éventail distribué par la RATP aux passagers de la ligne 5 du métro durant les fortes chaleurs de l’été 2023. Recueilli par une collègue empruntant cet itinéraire, il témoignera pour les historiens de l’avenir des conséquences pratiques du réchauffement climatique pour les habitants de la capitale au début des années 2020. À une époque où de nombreux documents du quotidien sont réputés disparaître au profit de moyens de communication numériques, cet éventail nous rappelle au concret et nous montre l’importance qu’a toujours ce type de petits objets dans notre vie. Il nous conforte également dans l’idée que les éphémères ne sont jamais mieux collectés qu’au moment de leur diffusion : combien de voyageurs auront gardé cet éventail, objet purement utilitaire et sans grand intérêt esthétique, et sans l’abîmer ? Quel prix les exemplaires préservés atteindront-t-ils dans quelques dizaines d’années ? Et nous, comme contemporains de l’objet, ne sommes-nous pas les mieux placés pour documenter son contexte de production et de diffusion ? Comme beaucoup d’éphémères, cet éventail donne en effet peu d’indices en lui-même et, sans information complémentaire, les historiens auraient sans doute des difficultés à reconstituer le moment et les raisons de son usage.

Mais aussi :

  • des documents commerciaux : quelques catalogues, notamment de commerces alimentaires, des années 1920 et 1930, deux éventails publicitaires du Bon Marché de 1906 et plus d’une centaine de factures ou papiers à en-tête couvrant la période de 1816 à 1910
  • des sources sur l’histoire de la gastronomie : 37 menus de banquets et 39 cartes ou documents publicitaires provenant de restaurants parisiens, notamment des éventails, acquis en partie grâce à la générosité de Philipp et Mary Hyman ; qu’ils en soient ici vivement remerciés
  • environ 70 tracts et périodiques de la période de mai 68
  • une quarantaine de travaux de ville divers : ex-libris, cartes de visite…
  • 3 souvenirs des Expositions universelles, dont un Loto comique de 1855
  • une dizaine de pièces diverses sur les divertissements des Parisiens au 20e siècle : cartons d’invitation ou programmes de bals, de cinéma, d’attractions ou de sport, évidemment


Citer ce billet
Séverine Montigny (2024, 22 février). Une année d’acquisitions : les Ephémères. L'échauguette. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vvsi

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search