Exposition virtuelle “Paris 14-18. Le quotidien des Parisiens pendant la Grande Guerre”

Page d’accueil de l’exposition

Lancée le 11 novembre 2016 dans le contexte du Centenaire de la Première Guerre mondiale, l’exposition virtuelle sur « Le Quotidien des Parisiens pendant la Grande Guerre » est le fruit d’une collaboration entre la Bibliothèque historique et le Comité d’histoire de la Ville de Paris. Sous forme d’abécédaire, elle propose une “promenade” à travers plus de 300 documents issus de nos collections : affiches, cartes postales, estampes, périodiques, éphémères et photographies, qui rendent compte des restrictions (N comme Nous saurons nous en priver), des bombardements (B comme Bertha et Z comme Zeppelins), de la censure (A comme Anastasie), de la propagande (K comme Kultur), de l’afflux des réfugiés dans Paris (R comme Réfugiés) ou encore de la condition des femmes (F comme Femmes).

Maurice Busset (1879-1936). “Paris bombardé. Avion de chasse dans le ciel de Paris”. Gravure sur bois en couleurs, 1918
Camille Boutet. Nous saurons nous en priver. Affiche illustrée
La Pomme cuite, revue, n°3, p. 50,
5 décembre 1916 © BnF
Albert Guillaume (1873-1942). Guerre européenne de 1914-1916.
Edition patriotique. Carte postale.
“L’heure du Taube”. Impression photomécanique. 1914
Le sous du loyer de l’ouvrière. Bandeau à afficher pour la vente de timbres. Imprimé. 1914-1918

La Grande Guerre dans les collections de la BHVP

Guerre 1914-1918. Réfugiés. Paris, 20-30 août 1914.
Photographie de Charles Lansiaux (1855-1939)

Dès  1914, la BHVP, sous l’égide de son directeur Marcel Poëte, a en effet collecté des témoignages de la vie dans la capitale pendant la guerre. En particulier, elle a systématisé, avec l’aide de la Société des amis de la Bibliothèque, la collecte d’éphémères lancée quelques années auparavant.  Elle a également commandé une campagne photographique à Charles Lansiaux, dont on retrouve ici de nombreux clichés exposés en 2014 à la Galerie des Bibliothèques dans l’exposition « Paris 14-18, la guerre au quotidien : photographies de Charles Lansiaux ».

Ce projet d’exposition virtuelle est né de notre volonté de pérenniser le travail réalisé sur les collections en amont et durant les commémorations du Centenaire. Pendant deux ans, les équipes de la BHVP ont en effet mené plusieurs chantiers de signalement et de valorisation des sources de la Première Guerre mondiale aussi bien en direction des chercheurs que du grand public : signalement des périodiques de la guerre et numérisation avec la BnF, inventaire des éphémères de la 1ère Guerre mondiale, numérisation de photographies et de diverses autres sources, exposition « Charles Lansiaux » et présentations de documents éphémères dans les bibliothèques de prêt du réseau parisien et à l’accueil de la BHVP au premier semestre 2014.

On retrouve d’ailleurs dans l’abécédaire une grande partie des sélections thématiques effectuées alors avec les collègues des bibliothèques de prêt : par exemple, les chapitres E comme Enfants et J comme Jouets permettent de visiter de nouveau une partie de l’exposition conçue avec les bibliothécaires jeunesse de la Bibliothèque Faidherbe (à présent Violette Leduc) ou encore le chapitre U comme Uniforme, la sélection sur les troupes coloniales réalisées pour la Bibliothèque Goutte d’Or. On avait volontairement choisi des documents attractifs visuellement et au fort pouvoir d’évocation, et ces présentations auprès de personnes généralement éloignées du patrimoine écrit avaient permis de confirmer tout l’intérêt des éphémères pour la médiation de l’histoire auprès du grand public : faciles à exposer, simples d’abord et familiers, ils permettent de s’immerger facilement dans le passé.

Guerre 1914-1918.
Aspects de Paris et scènes de rue.
Paris, avril 1915.
Photographie de Charles Lansiaux (1855-1939)
Le Jouet de France. Atelier des soldats mutilés de la guerre. Catalogue (couverture).
Illustration de Job (1858-1931). 1914-191
8
Joseph de La Nézière (1873-1944). “Exposition d’art
marocain organisée au profit des œuvres de guerre
du Maroc (Pavillon de Marsan)”.
Affiche illustrée. 1917

La conception de l’exposition

Pour réaliser cette exposition virtuelle, nous avons noué un partenariat avec le Comité d’histoire de la Ville de Paris. La vocation principale du Comité est de valoriser le patrimoine et l’histoire de la capitale auprès du grand public, à travers des conférences, des publications et des expositions, dans lesquelles nos collections sont régulièrement sollicitées. Le Comité d’histoire nous a fait bénéficier de son expérience en matière de médiation numérique : il avait en effet déjà transformé en exposition virtuelle une exposition physique, présentée au réfectoire des Cordeliers en décembre 2010, sur le sujet du quotidien des Parisiens sous l’Occupation (on y retrouve d’ailleurs des pièces de nos collections). Notre projet constitue donc comme un second volet sur la vie de la capitale durant les conflits du 20e siècle. Depuis, une 3e exposition, sur Mai 68, a vu le jour.

A l’heure où il est parfois difficile d’éditer et de diffuser des catalogues d’exposition, la formule de l’exposition virtuelle nous offre donc la satisfaction de disposer d’une offre durable, vers laquelle renvoyer curieux, enseignants et chercheurs. Nous avons surtout souhaité mettre en avant les documents, qui pourront tout particulièrement être étudiés en classe. Les annexes comprennent d’ailleurs une chronologie et une petite bibliographie.

Sommaire de l’abécédaire

Dans le même temps, l’organisation en abécédaire, lointain écho de l’Alphabet de la Grande Guerre d’André Hellé, invite le visiteur à une promenade assez libre. Derrière certaines lettres, qui nous ont parfois demandé un peu d’imagination, comme W, X ou Y, se cachent des découvertes peut-être inattendues, mais tout à fait révélatrices de l’atmosphère de la capitale entre 1914 et 1918. Chaque chapitre dispose d’une introduction générale et chaque document, d’un petit commentaire permettant de rappeler le contexte et aidant à la lecture ; des liens sont parfois établis entre documents de chapitres différents, tissant des passerelles entre thématiques.

Page d’accueil du chapitre Wagram
Texte d’introduction du chapitre Wagram
Un document du chapitre YMCA

Les annexes de l’exposition mettent également à l’honneur le travail de collecte de la BHVP, ainsi que les qualités d’analyse de Marcel Poête, dont nous avons republié un texte initialement paru en 1926 et intitulé la « Physionomie de Paris pendant la guerre » : avec le recul de quelques années, alliant les souvenirs du témoin et la connaissance des sources amassées par la bibliothèque, il y revient sur la chronologie du conflit et ses effets sur la vie économique, sociale et culturelle de la capitale Nous nous sommes d’ailleurs “amusés” à établir des liens entre des passages de ce texte et des documents présentés dans l’exposition : les échos sont manifestes.

Bonne découverte ! 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search