Menus, expositions universelles, mouvements étudiants : les acquisitions 2020 enrichissent les collections d’éphémères

L’enrichissement d’une collection d’éphémères nécessite de bien connaître les documents déjà en notre possession. C’est pourquoi la plupart des acquisitions de 2020 complètent les ensembles déjà décrits ou en cours d’inventaire.

Tracts politiques distribués entre 1970 et 1972 devant les lycées Voltaire et Bergson, don de Paul Malmassari

Les éphémères contestataires de 1968-1970 se voient prolongés grâce à Paul Malmassari, élève aux lycées Voltaire et Bergson entre septembre 1970 et juin-juillet 1972, qui nous fait don d’environ 200 tracts alors distribués devant ces établissements.

De la même manière, les éphémères des Expositions universelles s’enrichissent de deux diplômes remis à l’ingénieur Édouard Meunier en 1900 et donnés à la bibliothèque par ses descendants. Entrent également dans cette série un jeu de cubes-puzzle souvenir de l’Exposition de 1900 et un programme de spectacle de l’Exposition coloniale de 1931.

Il faut aussi noter que plusieurs menus de banquets s’étant tenus à l’occasion de ces événements internationaux sont venus compléter notre collection, à l’image du menu du Déjeuner de la Conférence intercoloniale de la banane française en 1937.


Société amicale des Ariégeois de Paris, menu de banquet, 1901

En tout, 27 nouveaux menus de banquets et 22 nouvelles cartes de restaurants sont entrés dans les collections. Nous sélectionnons des pièces reflétant des thématiques déjà bien documentées telles que les amicales régionales à Paris à la fin du 19e et au début du 20e siècle, avec un menu de banquet de la Société amicale des Ariégeois de Paris de 1901. On s’efforce également de compléter les dossiers de restaurants pour couvrir une plus longue période de leur activité ou bien de documenter des enseignes encore non présentes dans la collection comme Les Informations, restaurant du 2e arrondissement, avec une carte de 1932.

Un autre jeu de cubes a été acquis cette année pour enrichir l’ensemble sur les grands magasins actuellement en cours d’inventaire. Il témoigne de la légende souvent construite autour de leurs fondateurs. Les scènes représentées retracent en effet la vie des créateurs de la Samaritaine, Marie-Louise Jaÿ et Ernest Cognacq, glorifiant leurs efforts et leur philanthropie.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search