Catégorie : Manuscrits et archives

En quête de Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire est une figure majeure des collections littéraires de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris. Il y est entré grâce à l’achat de sa bibliothèque en 1990, rejointe ensuite par les collections et archives de Pierre-Marcel Adéma et de Michel Décaudin, qui sont en grande partie consacrées au poète. L’ensemble constitué par ces trois fonds est aujourd’hui intégralement décrit dans le Catalogue collectif de France et dans trois inventaires disponibles en ligne sur le Portail des bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris.

Edmée de La Rochefoucauld, duchesse, catholique, féministe

Parmi les fonds féministes conservés par la Bibliothèque historique, le fonds Edmée de La Rochefoucauld (1895-1991) est un merveilleux témoignage des éléments ayant constitué le féminisme de la “première vague” et de ses combats au sein de divers champs sociaux. Présentation de ce fonds d’archives par Orane Boyd, qui en a réalisé l’inventaire au cours d’un stage au département des Manuscrits.

Enrichissements du fonds George Sand en 2021

Le fonds George Sand de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris tire son origine de dons et d’achats auprès de la petite-fille de l’écrivain, Aurore Sand, en 1953 et 1955 et de dépôts de l’État ; il est enrichi régulièrement par des acquisitions en ventes publiques ou auprès de libraires. Découvrez les acquisitions réalisées en 2021.

Une féministe oubliée : Céline Renooz

Les archives de Céline Renooz (1840-1928) sont arrivées à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris grâce au legs en 1946 de la bibliothèque de Marie-Louise Bouglé (1883-1936) qui avait rassemblé avec passion et détermination de nombreuses archives afin de documenter l’histoire des premiers féminismes.

11 novembre 1931 : Fête de la paix. Souvenir d’un événement redécouvert dans les archives de Jeanne Mélin

Pacifiste et militante féministe, Jeanne Mélin (1877-1964) crée le Cercle Pax Occident-Orient en 1931 afin de fédérer les groupements pour la paix, encore trop isolés pour être largement suivis. Le 11 novembre 1931, Pax Occident-Orient organise une Parade de la Paix à Paris, en marge des défilés officiels qui commémorent l’armistice.

Brûlants papiers

L’un des trésors de la Bibliothèque historique est formé des 2 000 feuillets de procès-verbaux des délibérations de la Commune de Paris de 1871, source primordiale de l’activité et des réflexions ayant occupé le bref gouvernement révolutionnaire. Ces procès-verbaux ne furent pas loin de disparaître. Ils sont aujourd’hui numérisés et disponibles en ligne sur le portail des bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris.

Un témoin énigmatique de la lutte pour le vote des femmes en Grande-Bretagne

L’inventaire des archives de la féministe Arria Ly (1881-1934) a permis la découverte d’une intrigante petite broche britannique, témoignage des échanges entre les suffragistes européennes du début du 20e siècle. Mais s’agit-il d’un symbole en faveur ou contre le vote des femmes ?

Manuscrits et archives

Dès ses origines, la Bibliothèque historique acquiert des documents manuscrits ayant trait à l’histoire de Paris et de la région parisienne, afin de récolter des sources primaires devant servir de matériaux aux historiens, de rassembler des études historiques et de conserver tout écrit témoignant de la vie à Paris. Elle est aussi un centre d’archives littéraires.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search